Utiliser une contraception pendant l’allaitement ?

Après un accouchement, lorsque la femme choisit d’allaiter, cet allaitement lui garantit une contraception fiable à 98% dans les 6 mois après la naissance de l’enfant.
En effet l’hypophyse sécrète une hormone, la prolactine, qui permet la production de lait et qui en plus bloque l’ovulation.
Il existe cependant des conditions pour que cette contraception soit efficace… La femme ne doit pas avoir eu de règles depuis l’accouchement ce qui correspondrait à une reprise du cycle et elle doit nourrir le bébé exclusivement au sein jusqu’à 6 fois par jour pour éviter une baisse de la sécrétion de prolactine.

Si ses conditions ne sont pas respectées et pour éviter toute grossesse, la femme peut réutiliser une méthode de contraception. Cela peut être une méthode barrière ou hormonale. Les pilules combinées sont cependant déconseillées car les estrogènes diminuent la montée de lait, il faut donc privilégier la pilule progestative ou même un implant contenant un progestatif.
L’utilisation d’une pilule progestative en plus de l’allaitement rend la contraception efficace à 100% et stimule la production de lait. L’implant, qui contient la même substance que cette pilule, peut donc aussi être posé à une femme qui allaite même si cela ne se fait pas souvent en France.


                                                                                                                            C.D.

copyright f.e.c.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×